Accueil » Dossiers

Course d’Orientation : Une première approche

6 mars 2007 2 Commentaires

« Sport qui consiste à relier un certain nombre de points entre eux, dans un ordre donné, par l’itinéraire de son choix et en un minimum de temps »

Quel est ce sport qui est à la fois attirant et repoussant ? En effet, selon les coureurs, et raideurs, la course d’orientation a deux facettes.

Pour certains, la course d’orientation va être une aubaine sur un raid pour tenter de creuser l’écart avec les autres équipes, tandis que pour d’autres, la course d’orientation va être une sorte de calvaire durant lequel ils vont hypothéquer leurs chances de victoire.

C’est bien là l’intérêt de la course d’orientation sur les épreuves multisports. Cette discipline va permettre de faire la différence entre certaines équipes, autrement que par la force physique. C’est d’ailleurs sur ce point que les détracteurs de la course d’orientation s’appuient : « On est plus forts, mais on a perdu à cause de la section CO… ». Pourtant, la course d’orientation fait appel à des qualités aussi importantes que la force physique : concentration, maîtrise de soi, calme, lucidité. Autant de qualités qui ne sont pas toujours facile à regrouper dans les moments difficiles (fatigue, conditions météo, …).

En ce qui concerne la course d’orientation, il n’y a pas de secret. Seul le travail spécifique et qualitatif permet de progresser. Plus vous ferrez de course d’orientation et plus vous progresserez. Il existe évidement certaines personnes dont le sens de l’orientation est plus développé que d’autres, mais à un niveau élevé, seul le travail est déterminant.

Le travail est d’autant plus déterminant que dans le monde du raid, la course d’orientation est en général « facile » comparée aux courses officielles FFCO. Si l’adhésion à un club de course d’orientation proche de chez vous n’est pas envisageable, je vous conseille de profiter de vos week-ends libres sans compétition pour aller vous faire une petite CO. De nombreuses courses sont organisées chaque week-end, ce qui peut vous permettre de progresser rapidement. De plus les course sont souvent courtes (en distance), ce qui les rend peu traumatisantes et plutôt ludiques. La CO doit devenir en quelques sortes un jeu pour vous. Plus vous pratiquerez, plus vous progresserez, et plus vous prendrez de plaisir.

Photos Course d’Orientation : Une première approche


A decouvrir en ce moment : Manchon de compression Booster

Voir d'autres articles classés dans : Dossiers
Voir d'autres articles qui parlent de , , ,

2 Commentaires »

  • Sven dit:

    Et il ne faut pas chercher à compenser le manque de technique par le physique,Autre conseil: mieux vaut aller « doucement mais sûrement » que l’inverse.

    Voici deux liens en anglais:
    - pour les techniques de CO:
    http://www.nzorienteering.com/little_book/littlebook.htm

    - pour la description des contrôles;
    http://www.fortnet.org/icd/Page_1.html

    ++

  • Benoit raidsaventure.com dit:

    Tout à fait d’accord avec toi Sven,
    C’est en étant bléssé que j’ai fait ma première bonne course lors d’une nationale de CO. Je ne pouvais presque pas courir, j’ai assuré la technique et je me suis appliqué… résultat j’étais dans le top 10.
    Ce fut mon déclic

    Ben